Région de l'Adamaoua

La région de l’Adamaoua est une zone montagneuse, qui marque la frontière entre le Cameroun forestier du sud et les savanes du nord. Elle est frontalière avec le Nigéria à l’ouest et la république Centrafricaine à l’est. Elle est limitée au sud par les régions de l’ouest, du centre et de l’est.


Chef-lieu de la région : Ngaoundéré

Superficie : 64 000km2

Population : 1 166 246 habitants (2014)


Divisions administratives :

DJEREM (TIBATI)

FORO ET DEO (TIGNERE)

MAYO BANYO (BANYO)

MBERE (MEIGANGA)

VINA (NGAOUNDERE)


Située à une altitude moyenne d’environ 1000m, les nombreux et superbes lacs (Mballang, Tison) et chutes (Tello, Vina), font de l’Adamaoua une région très prisée par les touristes.


Elle est affectueusement appelée château d’eau du Cameroun car tous les grands fleuves du pays y prennent leur source. C’est  également une région de chasse très prisée par les amateurs de la chasse sportive qui y trouvent de bonnes conditions pour s’adonner à leur passe-temps favori : abondance du gibier, campements et ranchs confortables.


Ngaoundéré, terminal du chemin de fer qui relie le sud au nord, est une ville assez pittoresque avec le marché du quartier Baladji, toujours très animé, ses mosquées, le palais du Lamido avec ses magnifiques décorations murales, illustration de l’architecture traditionnelle caractéristique d la région et son musée.


Les sites touristiques :


Les chutes et lacs


* Chutes de la Vina


Situées à 15km de Ngaoundéré sur la route de Meiganga, les chutes de la Vina ont une hauteur d’environ 30m, d’accès facile et offre une vue panoramique.


* Chutes de Tello


Situées à 45km de Ngaoundéré sur la route de Bélel à 2km de la voie principale, village Vela Ndiam. Chutes très spectaculaires d’une hauteur de 40m environ, formant une grotte avec le rocher en forme d’arc de cercle sur lequel la rivière Tello prend son point de chute.


* Chutes Lancrenon


Chutes très pittoresques d’une hauteur avoisinant les 50m, situées dans l’arrondissement de Djohong, à la frontière avec la RCA.


* Chutes de Koudini


L’eau  a une hauteur de chute d’environ 40m et tombe d’une énorme table rocheuse d’environ 50m de diamètre. L’on peut aussi visiter les chutes de Mami-Wata dans l’Arrondissement de Belel et les Chutes de Beka à 65km de Ngaoundal


* Lac Mballang


Situé à 28km de Ngaoundéré sur la route de Bélél, le Lac Mbalang est un joli lac de cratère au milieu duquel se trouve une petite ile boisée.


* Lac Tison


Situé à 8km de la ville de Ngaoundéré sur la route de Mziganga, ce petit lac de cratère, bordé d’arbres, est un endroit agréable pour la détente. La légende rapporte que les eaux du lac changent de couleur au cours de la journée. D’accès facile, ce lac est une attraction pour les randonnées pédestres.


Monts, Grottes, Rochers


* Mont Ngaoundéré


Situé dans la ville de Ngaoundéré. Nom d’origine Mboum qui sifnifie la montagne au nombril qui donna son nom à la ville de Ngaoundéré.


* Mont Ngan-Ha


Existence de plusieurs grottes où on retrouve des objets d’art. veritable sanctuaires des populations Mboum de Ngan-Ha. Refuge pour le peuple Mboum lors de période coloniale.


* Mont Djoumbal


Offre une vue panoramique sur la ville de Banyo. A servi de refuge aux populations pendant les guerres coloniales allemandes.


* Falaise de Mbé


Site très reposant situé à une attitude permettant d’avoir une bonne vue panoramique sur la plaine de Mbé, présence des singes.


* Grotte Mayo-Djabo


Située dans le Département de la Vina à 55km de Ngaoundéré. C’est la combinaison d’une grotte et d’une chute d’eau d’environ 30m de haut.


* Grotte Raoumboum ou Mangbidoum


Grotte entourée d’arbres en forme de boukarous situées dans l’Arrondissement de Ngan-Ha.


* Grotte Damougaré


Situé à 20km de Tignère sur la route de Ngaoundéré. Cette grotte a une histoire alliée à la culture et aux traditions des peuples koutine.


Festivals


* Festival Nyem-Nyem


Manifestation touristico-culturelle qui vise à commémorer la victoire du peuple Nyem-Nyem sur les colonisateurs allemands à travers l’ascension du Mont Djim et l’exhibition culturelle (danse traditionnelle, sketches, fantasia, exposition d’objets d’art).


* Festival Mbor-Yanga


Manifestation touristico-culturelle à Ngan-Ha au cours de laquelle le Bélaka  ou Chef supérieur Mboum entre en communion avec son peuple pour se souvenir de leur passé glorieux en célébrant un culte aux ancêtres Mboum à travers les activités telles que la sortie des objets royaux, la sortie solennelle du Bélaka, les activités diverses.

Délégation régionale du tourisme

Source: Ministère du Tourisme et des Loisirs