Région du Littoral

La  région du Littoral est située au sud-ouest du Pays. C’est le domaine des peuples Sawa (les peuples de l’eau). La région du Centre est à l’est, la région de l’Ouest, la région du Centre est à l’est, la région du Sud et le golfe de Guinée au sud et la région du Sud-Ouest.


Chef-lieu de la région : Douala

Superficie : 20 248 km²

Population : 3 264 328 habitants (2014)


Divisions administratives :

MOUNGO (NKONGSAMBA)

NKAM (YABASSI)

SANAGA-MARITIME (EDEA)

WOURI (DOUALA)


Sur le plan touristique, la région du Littoral possède plusieurs atouts. La zone côtière, propice au tourisme balnéaire, présente des baies pittoresques, de belles plages de sable fin qui s’étendent a perte de vue, notamment à Yoyo et à Manoka.


Le climat est de type équatorial avec deux variantes, la variante de type guinéen marquée par une pluviométrie assez abondante ; et la variante de type camerounais remarquable par sa forte pluviométrie.


Située presque en bordure de mer, sur la rive gauche du fleuve Wouri, la ville de Douala, capital régionale et économique demeure la principal porte d’entrée au Cameroun. C’est une ville qui déborde d’activité grâce à son port, l’un des plus importants de la côte ouest africaine, et à son aéroport international desservi par plusieurs compagnies aériennes.


Les principaux fleuves de la région (Wouri, Sanaga, Dibamba) abondent donc de diverses espèces végétales et animales mais ils servent également au transport des personnes et des marchandises ainsi que de la production de l’énergie électrique.


Tourisme d’affaires et de congrès


Le tourisme d’affaires et de congrès est assez développé à Douala, qui reçoit chaque année des dizaines de milliers de touristes qui viennent en général pour des séminaires ou de congrès.


Ecotourisme


La région du littoral est une zone dotée de plusieurs sites naturels propices à l’écotourisme :


* Chutes d’Ekom Nkam


Située entre Melong et Nkongsamba et hautes de 80mètres, elles présentent un spectacle magnifique et impressionnant par la chute fracassante de leurs eaux. Elles servirent de décor pour tourner certaines scènes du film « Greystoke, la légende de Tarzan » interprété par Christophe Lambert.


* Chute de Dibombe


Elles s’écoulent du côté de la rivière Dibombe qui traverse la ville de Manjo à 100 m environ en amont du pont du Wouri.


* Grotte de Ngog Lituba


Située à 80 km d’Edéa, cette grotte est à 800 m d’altitude sur une colline de 1 500 mavec une ouverture naturelle taillée sur un rocher.


* Reserve de Douala-Edéa


Riche en ressource forestière, elle fait partie, avec les plages de Yoyo, des ressources naturelles que le Cameroun tient à conserver. Elle renferme une variété d’espèces animales, éléphants, céphalophes, phacochères, python, crocodiles, iguanes, civettes et les spécimens endémique tels que le lamantin.


Tourisme balnéaire


Le Littoral est doté de belles plages de sable fin notamment à Yoyo, à Manoka ainsi que sur le lac Ossa dans la Sanaga maritime.


Trekking et randonnées pédestres


Les monts Manengouba, dans la localité de Melong, offrent des possibilités de trekking et randonnées pédestre fort intéressantes, le long des versants de ces monts. Au sommet, se trouve les lacs mâle et femelle. Le lac femelle avec ses eaux bleues se présente sous la forme d’une Afrique renversée, plus accessible car se situant au-dessus d’une colline ; tandis que le lac male avec ses eaux de couleur verte, se trouve encastré entre 2 collines qui rendent son accès un peu plus difficile.


Agrotourisme


Grace aux grandes exploitations agro-industrielles d’ananas, bananes, palmiers à huile, etc. notamment à Douala et Edéa, l’agrotourisme est assez développé dans cette région.


Tourisme culturel


Il se manifeste à travers l’artisanat, le folklore, l’habitat, les modes vestimentaires et l’art culinaire. L’organisation sociale et la musique est très métissées dans les quartiers tels que New-Bell, Bassa, Akwa, Deido, Mbamewondo ou Haoussa. Douala est le siège de la culture du Ngondo, grand festival traditionnelle des Sawa. Les villes secondaires nous présentent des événements colorés tels que le festival Mpo’o à Edéa ou encore les dances folkloriques Mbo’o, à Nkongsamba.


Tour de la ville de Douala


* La Pagode ou Palais du Rois Manga Bell à Bonanjo, maison de style nippon, bâtie en 1905 par le King Auguste Manga Ndoumbè, elle passe pour être le plus fameux de Douala. En 1908, Rudolf Douala Manga Bell succède à son père à la tête de la chefferie Bell s’y installe.


* Le château du Prince Dika à Akwa, contenant les monuments représentatifs de toutes les provinces du Cameroun.


* La mosquée au marché central, première mosquée construite à Douala.


* Les marchés (Mbopi, Deido et Central), très fournis et très colorés.


* Le petit immeuble de la marine, près de la poste de Bonanjo, sert aujourd’hui de poste de police ; lieu ou fut pendu Rudolf Douala Manga Bell.


* Le centre médical militaire : Manga Bell et Ngosso y furent enfermés la veille de leur pendaison.


* La salle des fêtes d’Akwa, ancien tribunal des indigènes ; lieu ou atterrit le premier avion en 1927 venant de l’Afrique Equatoriale française.


* L’église du centenaire, premier église Chrétienne de Douala, construite par le missionnaire anglais Alfred Saker. La gare de Bonaberi, première gare ferroviaire construite à Douala.


Les autres sites touristiques


* Le mont Lonako dans l’arrondissement de Nkongsamba


* La forteresse de Dibombari ;


* Le Lac Ossa dans l’arrondissement de Dizangué, formé par un bras mort du fleuve Sanaga. Ce lac de renommée international est riche en lamantins (mammifères marins, au corps en fuseau, vivant dans les embouchures) et très poissonneux.


* La maison catholique de Mariemberg avec son église construite au 19èsiècle.


* Le paysage de mangroves du littoral.

  

Délégation régionale du tourisme

Source: Ministère du Tourisme et des Loisirs