Région du Sud-Ouest

La région du Sud-Ouest est l’une des deux régions anglophones du Cameroun. Elle se caractérise par une riche couverture végétale toujours verdoyante, résultant d’une forte pluviométrie et d’une abondante activité agro-industrielle.


Chef-lieu de la région : Buéa

Superficie : 25 410 km2

Population : 1 515 888 habitants (2014)


Divisions administratives :

FAKO (LIMBE)

KOUPE-MANENGOUBA (BANGEM)

LEBIALEM (MENJI)

MANYU (MAMFE)

MEME (KUMBA)

NDIAN (MUDEMBA)


La région regorge de plusieurs richesses touristiques parmi lesquelles les vestiges coloniaux. Le palais du gouverneur allemand Von Puttkamer construit au début du 20e siècle :


* Le Mont Cameroun, haut de ses 4 100 mètres, volcan encore en activité ;


* Le parc national de Korup, véritable musée vivant  de plus 300 millions d’années et renfermant une flore et une faune d’une rare variété ; le jardin botanique de Limbé créé en 1892 par des horticulteurs allemands ;


* Le zoo de Limbé, ouvert toute l’année aux touristes ;


* Le lac Barombi à Kumba dans un décor luxuriant.


Le Sud-Ouest c’est aussi de belles plages de sable gris qui bordent l’Océan Atlantique.

Cette région regorge d’un potentiel naturel important avec les grandes forêts vertes et diverses espèces animales.


Écotourisme


Des plages, aux forêts verdoyantes, la région du Sud-Ouest présente plusieurs façades paysagères et permet de découvrir des environnements naturels différents les uns des autres. Les villages regroupent le long de la côte des familles qui vivent de la pêche et du fumage de poissons.


* Le parc national de korup


Unique en son genre, il couvre 1260 km2 et est considéré comme l’une des plus belles et plus vieilles forêts tropicales humides du monde. La richesse de sa faune et de sa flore réside dans le fait qu’il a survécu à l’âge glaciaire et aujourd’hui il ressemble à un musée de plus de 60 millions d’années.

Plus de 400 essences d’arbres et de nombreuses plantes médicinales y ont été identifiées. On y dénombre plus de 300 espèces d’oiseaux, 174 reptiles et amphibiens et 140 espèces de poissons qui peuplent les nombreux cours d’eau. Aménagé comme une réserve de faune naturelle, on y trouve quelques éléphants, buffles, antilopes, léopards ou chimpanzés.


* Le jardin botanique de Limbé


Particulièrement dédié à la reproduction des espèces végétales, le jardin botanique de Limbé est une attraction incontournable dans la ville. Aménagé. Possibilité de découvrir de multiples espèces végétales études dans le cadre pharmaceutique et dans les domaines agroalimentaires. Ce jardin célèbre la richesse botanique équatorale et camerounaise.


* Le centre de faune de Limbé


Ce centre de recueil et de conservation animale a été aménagé en 1993 par le gouvernement camerounais et la fondation Pandrillus, en vue de recueillir des animaux domestiqués ou saisi dans leur milieu naturel. On y trouve diverses espèces d’animaux parmi lesquelles de très impressionnantes tels que le python, des primates, crocodiles, oiseaux ou encore des tortues.


* L’office Intercommunal d’Ecotourisme à Buea


C’est une structure pionnière au Cameroun. IL propose des randonnées montagnardes, des excursions et autres prestations. Cet office est sous la tutelle du Ministère du Tourisme et est appuyé par le service allemand de Développement et l’Agence allemande pour la coopération technique.


Agrotourisme


Domaine agricole industriel par excellence du pays , les terres volcanique et fertiles de la région ont permis l’implantation de plusieurs sociétés alimentaire telles que la Cameroon Développent Corporations ( CDC) ; qui produit et développe dans la région les productions de thé, de banane et d’huile de plame. On y retrouve aussi de vaste plantations de fleurs, d’ananas, de palmiers, d’hévéas  et bien d’autre fruits . C’est d’ailleurs la terre d’origine du très célèbre poivre de Penja dont le gout unique est très apprécié par les gastronomes du monde entier.


Tourisme balnéaire


Des collines boisées à l’océan, la région du Sud-Oeust est bordée par l’Océan Atlantique à quelques kilomètres duquel se situe le Mont Cameroun sommet le plus haut du pays et de la côte occidentale de l’Afrique (4100 M). Le Mont Cameroun est un volcan encore en activité.

* Limbé


Les belles plages de sable noir issu des diverses éruption du Mont Cameroun, ombragées par de grands arbres très touffus, sont très fréquentées. C’est la deuxième station balnéaire du pays après kribi. La brise marine permanente y rafraichit les visiteurs, tandis que la mer chaude et calme invite à la baignade. On y trouve d’ailleurs de nombreux hôtel qui offrent la possibilité de se détendre au bord de la plage.


* Bakingili


Situé à environ trente kilomètre de Limbe, le village Bakingili   est une petite station balnéaire à découvrir. Sa proximité avec la mer et la diversité de sa flore sont un cadre idéal pour la détente.


* Idenau


Idenau située à la frontière du Cameroun avec le Nigeria, est un petit port régional, dont les plages sont constamment bordées par les pirogues des transporteurs et pêcheurs locaux et expatriés originaires du Nigeria, du Ghana, etc.


Tourisme culturel


Le patrimoine culturel de la région du Sud-Ouest est fortement marqué par l’histoire du colonialisme au Cameroun. Dans la région on peut découvrir :


* Bimbia


Sur les rivages de l’Atlantique, non loin de Limbé, se trouve l’ancienne station négrière de Bimbia. Sa forêt conserve des vestiges de la traite négrière découverts il y a une vingtaine d’années, en 1987, lors de travaux de terrassement du site de l’église dédiée à la mémoire d’Alfred Saker. Le site porte encore des traces indélébiles de la traite négrière à travers les bâtiments dans lesquels les esclaves étaient parqués avant d’être embarqués, principalement des cadenas qui ont servis à les enchainer et d’autres ustensiles utilisées par les négrières.


* Le palais de Von Puttkamer


Construit en 1895 à Buea, ce palais bavarois est un témoignage de l’époque coloniale allemande. Ancienne de résidence du gouverneur Von Puttkamer, il est aujourd’hui fermé au public ; et au cœur d’une légende qui raconte qu’à la nuit tombée, la veuve du gouverneur hante la bâtisse en y jouant du piano.


* Les tombes allemandes


La ville de Buea a été la capitale politique du Cameroun entre 1901 et 1908. Elle abrite un cimetière allemand contenant les tombes des quelques Allemands affectés au Cameroun et décédés pendant l’époque coloniale.

Les quelques monuments de la ville tels que la fontaine Bismark qui date de 1899.


Tourisme sportif


L’ascension du Mont Cameroun, dénommée «  course de l’espoir » qui se déroule chaque année à Buea où prend pied ce somment, est la principale activité de tourisme sportif. Cette course internationale est très attendue dans le pays, et assure la visibilité de la région sur le plan national, en faisant ressortir ses attraits naturels et touristiques.


Tourisme de santé


En dehors des aires de santé conventionnelles et de la médecine traditionnelle, la ville de Limbé dispose au sein de l’hôtel SEME BEACH, d’un SPA pour la remise en forme.  Alimenté à l’eau naturelle de source, il propose plusieurs massages qui permettent aux visiteurs de se détendre.


Chutes, Cascades, lacs


* Mobombe Waterfall, Nyarue Zaterfall, Ekumbe Zaterfall, Lake Barombi kotto, Mundemba Waterfall, Mana Waterfall, Metta Zaterfall


* Southern Bakundu forest reserve, Bomboko foresyt reserve; Takamanda forest reserve;


* The Inner Salt Lake, Ejagham Lake, Miles six , eight , eleven beaches, Tzin Lakes, john Holf beach.


Autres sites :


* Suspension Bridge


* Okoyong Caves


* German water pompe


* Old secretary building


* Statue Alfred Sker, Bismarck Fountain, Cimetière allemande


* Rumpi hills Rata, Mont koupe

  

Délégation régionale du tourisme

Source: Ministère du Tourisme et des Loisirs